Atelier Kami

Dessin

Avant tout, je dessine. Une passion et, en même temps, le moteur de ma vie professionnelle. L’objectif de ce blog est de partager mes projets créatifs personnels —de hier et d’aujourd’hui— qui nourrissent mon quotidien et même parfois, mes projets professionnels. 

Monster bags

 
 

Depuis petite, j’ai été habitué à la couture. Ma mère et ma grand-mère (avec qui j’ai grandi) en faisaient quotidiennement. J’étais tellement curieuse par la machine que je demandais à ma mère de pouvoir être son assistante-appui-pédale. Je m’asseyais donc parterre et sous les ordres vocales de ma mère, j’appuyais plus ou moins fort quand il fallait. Je ne voyais même pas ce qu’elle faisait. J’aimais juste cette technologie qui servait comme outil de créativité.

Quand j’ai grandi et commençais à gagner ma vie, j’ai décidé de m’acheter un grand cadeau par année avec mes économies. En 2010, j’ai acheté ma première machine à coudre Bernina deuxième main. Deux ans après, j’ai investi dans une nouvelle Pfaff qui est, grosso modo, TOUT TERRAIN. J’adore! Mais bon, elle est très peu utilisée par rapport à son potentiel de dingue.

Enfin bref, mon premier projet “loisir créatif thérapeutique” avec la PFAFF a été Les Monster bags.

 
TITRE.jpg
 
 

J’ai été obsédée par ce projet. Je dénichais des chutes de tissus originals (invendus et pas chers) dans les magasins ou des morceaux de vieux vêtements que j’assemblais avec tout genre de bouton et autre mercerie trouvé dans les brocantes. Chaque création était une pièce unique qui se développait au fur et à mesure j’assemblais les éléments.

 
 
 

J’ai même fait cette étiquette super moche.

 
 
 

Enfin, après avoir fait des tonnes de sacs, l’obsession a été rassasié. J’ai emballé tout dans des cartons et passé à une obsession suivante.

De temps en temps, j’ai offert un ou l’autre qui me plaisait bien à des proches. Et cette année (2019), lors de ma seule et première expo j’ai décidé un peu gênée de les montrer. A ma grande surprise, plusieurs ont été vendus et j’ai même gagné quelques sous!

Avec cette longue narration je vous laisse et vous remercie d’avoir lu.

A la prochaine,

Camila